ASSMAT’ academy in L.A.

Interview de Maxime Boidin, Directeur enfance familles au Conseil Départemental de Loire-Atlantique

Dossier : Mode d'accueil du jeune enfant

Allez, avouez : à l’idée de lui confier la prunelle de vos mirettes, vous n’en menez pas large… Après tout, qui dit qu’elle n’élève pas des rottweilers en secret ou pire, qu’elle ne va pas visser votre lardon toute la journée devant Oui Oui ? Relax, le Département veille au grain. Maxime Boidin (Directeur enfance familles) nous détaille les conditions d’agrément. Détendez-vous, ça va bien se passer…

›  Pouvez-vous nous expliquer comment se déroule la procédure d’agrément ?
« Le processus s’inscrit dans un cadre strict : via la Protection Maternelle et Infantile (PMI), le Département agrée (ou pas), forme et contrôle les assistantes maternelles. Deux aspects sont évalués : dans un premier temps, le projet et les compétences de la personne. Ensuite, ce sont les conditions d’accueil qui sont passées au peigne fin. C’est ici qu’on va regarder si le jardin, le balcon ou encore la piscine offrent bien les critères de sécurité requis. » Une vérification effectuée par une équipe d’évaluateurs pluridisciplinaires, autant dire que rien ne leur échappe… ouf ! « Ensuite, la personne devra suivre une formation de 60 heures minimum (dont l’Attestation de Formation aux Premiers Secours, ça aussi c’est rassurant !) avant de commencer à exercer. Enfin, 60 heures supplémentaires seront à effectuer impérativement dan  s les deux années suivantes. Au programme : les besoins psychiques et physiques de l’enfant de 0 à 6 ans. Les intervenants ? Des médecins, psychologues, puéricultrices, tous pros de la petite enfance et formés aux situations concrètes. À l’issue de ce processus, un document officiel d’agrément est remis, qui précise le nombre d’enfants et la tranche d’âge pour lequel il a été délivré. Il est valable cinq ans et renouvelable. Ce rôle de contrôle continu est d’ailleurs fondamental, car, bien que cela reste très marginal, en cas de manquement avéré, l’agrément pourra être révoqué. »
Maintenant que vous êtes (un peu) rassurés, vous allez vous mettre en quête de la perle, la nounou… « L’assistante maternelle » corrige Maxime Boidin « un terme plus valorisant car il reflète la professionnalisation de la fonction ». C’est sûr, l’assmat’ est une vraie pro’ car ce métier ne s’improvise pas…

›  Pourquoi l’assmat’ est si rarement un homme  ?
« Ce faible taux (environ 2%) est représentatif de la lenteur de l’évolution de notre société. C’est encore une profession genrée dans l’imaginaire collectif ». Est-ce qu’inconsciemment on a davantage de facilité à confier nos petits à une femme ? À nous de nous poser la question… « La relation qui s’établit entre le parent et le professionnel repose avant tout sur la confiance : c’est à chacun de parler du projet individuel d’accueil de l’enfant tout en tenant compte des souhaits et des contraintes de chaque partie. Une fois l’accord validé, il appartient au parent d’éditer le contrat et les bulletins de salaire. » Pas de panique, sur le site pajemploi.fr vous pourrez faire tout ça en ligne, easy !

›  Et pour celles (et ceux) qui auraient envie de faire carrière ?
« Tordons tout d’abord le cou à certaines idées reçues : non, il n’est pas nécessaire d’avoir des enfants pour envisager ce métier. Vous pouvez être propriétaire ou locataire de votre logement, en revanche, il faut que le domicile soit à votre nom » (si vous habitez chez maman ou chez une copine, désolé, c’est cuit !) « Pour Minet ou Médor, à vous de faire en sorte qu’ils ne puissent ni griffer (encore moins mordre) la jambe de la personne qui viendra délivrer l’agrément. Enfin, sachez qu’il faudra vous préparer à des rentrées d’argent variables en fonction des périodes d’activité. En revanche, côté impôts, la fiscalité est particulièrement avantageuse, ceci compensant cela ». Bien sûr, il faudra que votre (éventuel) homme et vos (éventuels) enfants acceptent de voir leur quotidien rythmé par les départs et les arrivées de vos petits protégés. Un vrai choix familial ! Mais une fois la décision prise, quelle aventure…
Propos recueillis par Manuella Unal


Une mine d’infos sur → assmat.loire-atlantique.fr
Papiers et bulletins de salaire → pajemploi.fr


Réunion d’information délégation Nantes : vendredi 13 avril, lundi 14 et 28 mai, jeudi 14 et 28 juin, inscriptions au 02 40 29 42 19