#BALANCETONPERENOEL

Magie de Noël

Rayon frais

Noël approche et cette année encore le grand gagnant du mois est ce bon vieux Père Noël avec son indémodable costume rouge, son gros bedon, sa longue barbe blanche et ses doux yeux rieurs. Quadruple champion dans les catégories « contes », « activités manuelles », « chansons » et « dessins animés », ce héros enthousiasme tous les petits mioches, qui lui vouent un culte proche de  l’idolâtrie.
Bien sûr, au-delà de sept ans tout le monde sait que ce personnage fictif n’est qu’une vaste escroquerie. Mais comme rien n’est plus beau que de voir briller la magie de Noël (la fameuse) dans les yeux des tout-petits, c’est avec une grande indulgence, voire avec encore plus de passion que les enfants eux-mêmes, que les adultes succombent au mythe du Père Noël. 
Le souci, c’est qu’avec toutes ces histoires de lutins et de rennes volants, je connais une personne qui se fait systématiquement évincer de la recette Magie de Noël alors qu’elle est au cœur même du dispositif. Un indice ? ll s’agit d’un véritable être humain de sexe féminin, qui a sorti de ses entrailles endolories entre un et dix enfants (moyenne haute) et qui chaque année se retrouve à gérer pour de vrai et sans poudre de perlimpinpin la logistique globale de cette fête aussi chronophage que ruineuse. 
TOP : « Courses de cadeaux, décoration de sapins, fabrication du calendrier de l’avent, spectacles de Noël, choix du menu du réveillon, commande des huîtres et du chapon, tenues de soirées et photos de famille, je parcours vaillamment le mois de décembre telle une amazone lancée au triple galop dans cet enfer à paillettes pour le bien-être de toute ma famille. Je suis, je suis ? La Mère Noël, bravo ! »
Certes, les pères ramènent le sapin à la maison et ouvrent les huîtres ; certains d’entre eux sont même très efficaces, autant et parfois même plus que leur moitié, mais c’est une minorité. Alors on arrête une minute avec les pères Noël et on fait une ola de folie pour toutes les mères Noël. Olé !
Claire Loup