CURIEUSE CRÉATIVITÉ 1/3

Tous créatifs ?

Dossier : Curieuse créativité, Dossiers

Nouveau héros des temps modernes, le créatif serait un génie des arts, de la science, des technologies et maintenant de l’innovation. Concept en vogue dans les boîtes qui multiplient les ateliers « libérer l’imagination », la créativité débarque également dans les écoles et les cours de développement personnel. Alors, tous créatifs ? C’est ce que nous avons tenté de savoir en préparant ce dossier…« Tirer quelque chose du néant ». Voici la définition que donne le Littré du verbe « créer ». Vaste sujet donc… Et difficile de trouver UN expert en la matière. Non pas que le département manque de personnes et personnalités qui fourmillent d’idées, voire font de la créativité leur métier. Mais, dénicher LA personne en capacité de répondre à l’ensemble des questions que cela soulève : mission impossible ! Alors, nous avons cherché des explications… Ailleurs !

En réponse à notre demande d’interview, Frédérique Robin, Maître de Conférences en psychologie cognitive à l’Université de Nantes affirme « il n’existe pas de travaux scientifiques sur la créativité étant donné qu’il ne s’agit pas d’une fonction cognitive. En outre, le concept de créativité recouvre plusieurs acceptions  ». Un concept donc, aux multiples facettes, qui s’appréhende de manière plus complexe qu’il n’y paraît…

› Alors, Sommes-nous tous créatifs ?
Nos recherches concordent sur un point : tous les enfants sont créatifs (bonne nouvelle !). Mais si la créativité est innée, elle n’est pas acquise à vie, elle s’entretient. Comme un muscle qu’il faut solliciter pour qu’il garde souplesse et tonicité, il faudrait pratiquer, aiguiser sa curiosité pour qu’elle conserve son panache. Un constat plutôt positif pour tous puisqu’il suggère, comme le défend le psychologue américain Guilford, que «  le processus créatif peut être reproduit à volonté, il peut donc être enseigné et développé chez un très grand nombre d’individus » et ce, à tout âge (deuxième bonne nouvelle) ! Autre point intéressant (décidément), la créativité, si elle résulte d’une éducation formelle, émergerait également des expériences vécues dans différents contextes et relèverait de l’importance de la confiance en soi, mais aussi -et surtout- de celle du regard de l’autre. Alors, à tous ceux qui pensent ne pas être créatifs, sortez de votre coquille et tentez des expériences nouvelles. Car la créativité se cache parfois à des endroits où l’on ne l’attend pas : revisiter une recette de tajine, organiser un goûter d’anniversaire, composer un bouquet de fleurs… au quotidien, on est tous amenés à être créatifs, parfois (souvent) sans s’en rendre compte ! La créativité, finalement, c’est avoir de l’audace et (oser) expérimenter…


› La pratique artistique aide-t-elle à développer sa créativité ?
La plupart des gens considèrent que l’éducation artistique la favorise. Les responsables politiques sont pour beaucoup convaincus qu’elle peut même stimuler des compétences favorables à l’innovation, elle-même moteur essentiel de la croissance économique. Dans L’art pour l’art ? Un aperçu* de Winner, E., T. Goldstein et S. Vincent-Lancrin (2013) – Éditions OCDE, les auteurs ont comparé les études de plusieurs pays dits industrialisés pour en tirer quelques conclusions, orientées innovation. Certaines disciplines auraient bel et bien un impact sur le développement de compétences ciblées, mais les données ne permettent pas de conclure définitivement que l’enseignement des arts amplifie la créativité, ni même l’esprit critique ou encore les compétences comportementales et sociales. En revanche, selon le rapport, l’acquisition d’autres compétences serait favorisée. Pour exemple, « l’éducation musicale améliore le QI, les résultats scolaires, les compétences phonologiques et aide à détecter des sons dans un environnement bruyant. (…) La musique pourrait faciliter l’apprentissage des langues étrangères ». « Les élèves qui étudient les arts plastiques présentent de meilleures aptitudes au raisonnement géométrique (…). Une étude expérimentale a également constaté que le fait d’apprendre à étudier une œuvre d’art de manière approfondie pouvait améliorer la capacité à observer des images scientifiques ». Pour le théâtre, « il a clairement été démontré que les cours de théâtre où les élèves sont invités à jouer la comédie (…) permettraient d’améliorer les compétences verbales ». « Certaines études montrent que l’enseignement de la danse améliore les compétences visuo-spatiales (…) ».
On peut donc envisager une matière artistique dans le but de stimuler la créativité (ou pas d’ailleurs), mais l’envie peut également être un moteur suffisant pour passer à l’action. Toutefois, l’art est une expérience humaine, sensible, qui apporte suffisamment pour qu’on l’enseigne et le pratique sans imposer qu’il nous transforme en créatif à tout prix !

Valérie MARION & Manuella Unal

* Nous n’avons cité ici que des grandes lignes du rapport très instructif L’art pour l’art ? Un aperçu. N’hésitez pas à le consulter en ligne pour approfondir → www.oecd.org/edu/ceri/FR_overview_FINAL_print.pdf