Délit de gosse

Sélection adulte
Isabel Ascencio

+/- 20h30

Tout est prévu comme un scénario de film, mille fois imaginé et répété par ses protagonistes. L’idée est simple : Jeanne répondra présente au mariage de son frère dans la grande propriété familiale périgourdine dans le seul but de braquer son ex-fiancé. Le charmer, lui remémorer leur histoire et le voler. Un larcin peu commun, c’est certain, puisqu’il s’agit de son sperme. Jeanne est amoureuse de Marie qu’elle a rencontré dans la lumineuse Barcelone et souhaite devenir mère. Porter un enfant, le mettre au monde et l’aimer fort. Toute option médicalement assistée la rebute, elle tient à ce que l’enfant naisse d’un rapport humain, d’un peau à peau, d’une accélération du rythme cardiaque. Incroyablement portée par l’idée d’une infime probabilité pour que ce plan fonctionne, elle fonce. Et elle emporte avec elle son aimée qu’elle n’hésitera pas à déguiser en femme parfaite, ainsi que son meilleur ami Mano, lesquels l’aideront à mettre son hold-up à exécution. Délit de gosse, c’est l’envie d’aller loin, de révéler son désir de maternité et d’en faire une force. C’est s’impliquer corps et âme dans une projection qui illumine, même si elle paraît surréaliste. C’est aussi aborder ce qu’est la vie d’un homosexuel aujourd’hui, pas si libre que ça de s’exposer sous les sunlights. Isabelle Ascencio réussit le pari d’apaiser tout en jonglant avec des étincelles de folie, c’est savoureux.
Marianne SCHAEFFER

La brune au Rouergue
Janvier 2019