EXPOLAROID

Avril sera Polaroid

Mirettes

Avril sera Polaroid, qu’on se le dise. Il l’est déjà depuis 6 ans d’ailleurs,  grâce à Expolaroid qui en a fait le mois de la photographie instantanée. On doit cette initiative à une bande de copains, passionnés par ces petits clichés carrés, qui eurent une envie grand format. « Nous voulions organiser la plus grande exposition au monde de Polaroid à Nantes » nous  explique Cédric Nicolas, vice-président de l’asso’ Expolaroid. Un projet trop ambitieux pour la ville de Nantes. « Dans un premier temps, elle nous a confié l’Atelier Alain Lebras pour présenter les réalisations de la communauté Polaroid nantaise. Mais je restais frustré. C’est de là que nous est venu l’idée d’organiser une sorte de fête du pola durant tout le mois d’avril en contactant les passionnés des autres villes, à l’image de la fête de la musique. » Le concept séduit tout de suite, notamment à Bordeaux, Lyon et Marseille. Six ans plus tard, Expolaroid est aujourd’hui un festival international, avec l’an passé 39 villes expositions, dont 10 à l’étranger, 265 photographes exposés et 13 000 visiteurs. Il faut dire que l’engouement pour l’appareil mythique des années 70 se fait de plus en plus vif, en opposition totale avec le numérique. Ici nulle question de retouche ni de filtre photoshop. « La photo instantanée, c’est un objet esthétique à part entière, avec sa beauté propre, ses imperfections. C’est ce qui fait son charme. Elle raconte une histoire. Quand on shoote en numérique ou avec son téléphone portable, on consomme de la photo jetable, pas forcément indispensable. Quand, au contraire, on va utiliser un film de 8 ou 10 instantanés avec un certain coût, chaque photo est importante ». Cédric Nicolas note d’ailleurs un intérêt croissant de la part de la jeune génération, celle du tout dématérialisé. Et concrètement, on peut y participer… « Sur le même principe que la fête de la musique, Expolaroid est ouvert à tous, amateurs et professionnels. Tu fais de la photographie instantanée, tu te trouves un lieu, un bar, une boutique, un centre culturel, un cinéma, une piscine, ou alors même chez toi, tout est possible ». L’important est d’avoir un lien fort avec la photographie instantanée, telle cette femme qui conçoit des robes avec des clichés ratés. En bref, entre expositions, conférences, ateliers, créations autour du Polaroid, à « l’impossible », nul n’est tenu…
Sonia LAROCHE

// EXPOLAROID, TOUT LE MOIS D’AVRIL À NANTES ET AILLEURS… TOUTES LES INFORMATIONS SUR → EXPOLAROID.COM