LA NATURE

Des expos, de la nature, des balades…

Dossier Rock, couleur et nature

En cette saison, on vit dehors ! Le vert se décline en expos, les sites se mettent à l’heure d’été et on en profite les pieds dans l’herbe. En route !
Par Manuella UNAL

JUNGLE INTÉRIEURE
Pour se mettre au vert, pas besoin d’aller bien loin. Parfois, il suffit simplement de se laisser guider par une enfantine curiosité et d’emprunter un passage (plus ou moins) secret. La première étape de notre balade nous emmène ainsi rue de la Marne. C’est ici, dans l’intimité d’une cour d’immeuble que l’artiste Evor vous invite à pénétrer dans sa Jungle intérieure. Un projet personnel où se mêlent étroitement l’espace privé et le lieu partagé en un jardin fabuleux qui se découvre en levant les yeux. Lorsqu’il emménage en ville, Evor souhaite conserver un lien avec la nature, source vivante d’inspiration et de calme dans une vie par ailleurs bien remplie. Il commence alors à glaner au hasard de ses voyages des essences et des semis qui bientôt viendront agrémenter les parties communes de cette co-propriété bétonnée. « Au départ, il s’agissait de  quelques pots, puis j’ai entrepris d’installer une glycine et de la vigne vierge pour végétaliser les murs ». Nous ne dévoilerons pas ici l’identité des innombrables habitants de ce jardin luxuriant pour ne pas déflorer le mystère… La passion dévorante de l’artiste pour ses protégés a dessiné, au fil des années, un paysage sensible, en perpétuelle évolution, qui se développe aléatoirement dans l’espace. Un point de vue imprenable, dominé par le beffroi de l’Église Sainte-Croix, et pour les plus hardis, un belvédère éphémère pour tutoyer les sommets de cette verdoyante canopée urbaine. Pour le Voyage à Nantes, le Service des Espaces Verts et de l’Environnement (SEVE) a mis les petits pots dans les grands en apportant de nouveaux sujets à ce royaume botanique. Ici, abeilles et coccinelles travaillent sans relâche et depuis quelques printemps, les oiseaux sont revenus habiter les toits… Avec un peu de chance, peut-être y serez-vous accueillis par le chant joyeux d’une mésange bleue ?
// JUNGLE INTÉRIEURE, PASSAGE BOUCHAUD (NANTES), ENTRÉE LIBRE (ICI VOUS ÊTES LES HôTES DU JARDIN, SOYEZ DISCRETS !). DU 30 JUIN AU 26 AOÛT. GRATUIT.

PARTICULES
Nos sens à présent éveillés, nous poursuivons ce voyage dans l’univers d’Evor. Direction le marché Talensac aux portes de l’Atelier, pour découvrir Particules, une exposition collective imaginée par l’artiste. Ici, le paysage est pictural, les œuvres d’une vingtaine de plasticiens entrent en résonance, évoquant tout à la fois la terre, les sédiments, la matière qui vit, se transforme, exulte et se désagrège enfin. Dessins, peintures et sculptures, il flotte dans ces lieux des réminiscences naturalistes que n’aurait pas renié des Esseintes, où la nacre et le sel aiguisent leurs parfums. Une réflexion sur le temps qui passe doublée d’une expérience sensorielle à la beauté vénéneuse.
// PARTICULES, L’ATELIER (NANTES), 1 RUE DE CHÂTEAUBRIAND, VISITE COMMENTÉE TOUS LES JOURS À 11H (GRATUIT SUR INSCRIPTION). DU 30 JUIN AU 26 AOÛT. GRATUIT.
EVOR MORE → EVOR.FR → INSTAGRAM : EVORISM

SORTIE DE FONTAINE
Laissons-nous glisser vers la Place Royale où l’on ne bouderait pas un peu de fraîcheur. Nous serons servis au-delà de nos espérances avec la Sortie de fontaine de Michel Blazy. Dans les volutes de brume, une atmosphère inhabituelle… Soudain, la fontaine nous arrose et ses jets semblent animés d’une étrange frénésie : on sort les parapluies ! Orchestrée avec la complicité du fontainier, l’intervention de Blazy propose une partition d’événements inattendus… C’est ludique, poétique, rafraîchissant…
// SORTIE DE FONTAINE, PLACE ROYALE (NANTES). DU 30 JUIN AU 26 AOÛT. GRATUIT.

LAST GARDEN
Au sec et à l’abri, l’exposition Last Garden nous plonge dans un univers envahi par le charbon et la végétation. Tel un prolongement de l’atelier de Blazy dont l’œuvre interroge la notion de vivant, un écosystème plutôt insolite nous y est présenté. Ici des plantes poussent dans des ordinateurs ou des téléphones, un figuier et un avocatier se développent à l’horizontale et l’impressionnant rhizome d’un plant d’herbe à éléphant prolifère tranquillement. Enfin, Acqua Nantes nous donne à voir la disparition de l’image de la fontaine sous un lent goutte-à-goutte… histoire de boucler la boucle !
// LAST GARDEN, AU TEMPLE DU GOÛT, 30 RUE KERVEGAN NANTES. DU 30 JUIN AU 26 AOÛT. GRATUIT.

→ LEVOYAGEANANTES.FR

DU VERT À VOIR, DES VERRES À BOIRE !
La nature est aussi une affaire de bouche, poursuivons notre périple jusqu’aux sources du muscadet… Un dernier regard vers l’estuaire avant de quitter la ville avec un passage obligé au Quai des plantes. Lors du débat « Nantes, la Loire et nous », les habitants avaient souhaité massivement renouer avec le fleuve. C’est chose faite avec cette pépinière éphémère à ciel ouvert installée Quai de la Fosse où l’on se promène entre 1 000 arbres de différentes espèces destinés à être implantés dans les futurs projets urbains d’ici à 2020. L’accueil est assuré par des artistes qui, en plus de vous sauver la mise quand les enfants vont vous demander « dis, c’est quoi cet arbre ? », vous invitent à participer à leurs créations, plutôt sympa non ? S’il fait faim ou soif, buvettes et tables de pique-nique n’attendent que votre nappe à carreaux. Des fourmis dans les tongs ? La guinguette est ouverte de 10h à 22h !
Maintenant, on file à la campagne. Munis de la carte « Le voyage dans le vignoble » cap sur Vertou où l’été s’étire doucement au fil de la Sèvre. Départ de la croquignolette Chaussée aux Moines vers l’hippodrome où l’on emprunte un bac à chaînes (expérience amusante) pour rejoindre la Frémoire. Cette ancienne seigneurie, désormais propriété des AOC Muscadet et Gros Plan, abrite la plus grande salle de dégustation du val de Loire et une cave expérimentale secrète ! Mais c’est à l’extérieur qu’on profite des installations des architectes scénographes après être allés se ravitailler au bar à boissons et à poissons ouvert tous les WE. Le must ? Le fameux « Homard à la Frémoire », après tout, c’est de saison !
À Vertou toujours, dans le verdoyant parc de la Sèvre, le désormais incontournable Champ des producteurs fera le bonheur des amateurs de saveurs du cru twistées par l’imagination d’une vingtaine de chefs inspirés (le 8 juillet). Le principe reste inchangé : on achète ses produits au marché (auprès des fournisseurs des grands restaurants) et on s’inscrit pour voir les maîtres des fourneaux officier devant nos yeux sous les grands tipis. Que du (très) bon : vache nantaise, porc blanc, des légumes grand cru, des poissons tout frais de la criée, et le plaisir incomparable d’admirer le tour de main des pros’. Pour la boisson, on s’adresse aux viticulteurs et aux brasseurs qui se feront un plaisir d’assurer la dégustation (avec modération tout de même !). Bien entendu, on aura prévu d’apporter son plus joli panier de pique-nique, histoire de cultiver jusqu’au bout la green attitude.
Dernière étape dans le vignoble à la Haye Fouassière. Après être passés saluer les cosmonautes au Rond-point de l’espace, direction le port pour un revival de l’époque où l’activité des chalands battait son plein. Sur place, le mobilier itinérant imaginé par le Collectif Ferpect avec la complicité de 100 Détours (entreprise spécialisée dans le surcyclage de menuiseries), nous invite à une petite sieste ou à un repas champêtre, à la bonne franquette. Des plateformes à partager, des brouettes pour jouer, on profite de la vue et on se laisse aller à l’oisiveté. Le mobilier amphibie invite à la rêverie, le temps s’étire paresseusement le long des berges, les enfants s’amusent au loin, on est bien… Les dimanches, une petite restauration ambulante et des dégustations de muscadet nous assurent de ne pas tomber en cale sèche !

L’indispensable de l’été
Retrouvez nos spots préférés (et plein d’autres) sur la carte « Voyage dans le vignoble » disponible gratuitement à l’office du tourisme.