LE CŒUR A SES RAISONS…

Portrait de Sophie Levy

Bigresse

Après 6 années de travaux, notre musée de Beaux-Arts rouvre ses portes le 23 juin sous l’appellation Musée d’Arts de Nantes. Une véritable renaissance pour cet édifice qui accueille une des plus riches collections publiques de province, du XIIIe siècle à nos jours. Portrait de Sophie Levy, sa nouvelle directrice, autour de son parcours conjugué au passé, présent et futur…

Lorsque Sophie Levy entre à HEC, elle se rend vite compte que ce n’est pas ce dont elle rêve pour son avenir. Elle entame alors un double cursus en histoire de l’art et devient Conservatrice territoriale du patrimoine. Entre affaires et art, son cœur n’est pas vraiment en balance : « j’ai eu un parcours atypique, mais l’art était ma vraie passion ». Un premier poste au Musée des Beaux-Arts de Dijon (1995) en tant que conservatrice des collections du XIXe et XXe siècles qu’elle quittera en 2000 pour le Musée d’Art Américain de Giverny. Le nouveau continent lui propose de devenir la directrice adjointe du centre européen de la Terra Foundation for American Art, la fondation dédiée à l’art américain dans le monde. « C’était passionnant mais je voulais vraiment retourner dans un musée. J’ai donc postulé au poste de directrice du LaM, le Musée d’art moderne, contemporain et brut de la métropole de Lille à Villeneuve d’Ascq. » Nous sommes alors en 2009 et le musée est en plein travaux pour la réalisation d’une extension accueillant la nouvelle collection d’art brut qu’il vient d’acquérir. Tiens tiens ! Au bout de sept ans, cette amoureuse inavouée des pelleteuses postule à Nantes. « Je reste souvent autour de sept ans à un poste mais, pour Nantes, j’ai envoyé ma candidature à la dernière minute. Je ne savais pas trop… Faire à nouveau déménager toute la famille, c’est un peu compliqué. C’est étonnant parfois quand on n’est pas sûre de vouloir des choses, elles se mettent à vous vouloir vraiment. » Et il y a un an, Sophie Lévy arrive… « J’aime ces moments où l’on découvre un nouveau territoire. Ce mélange d’innocence mélangé à l’expérience est assez exaltant. Il faut trouver des lignes de force qui nous guident. » Et de la force, il faut en avoir : « un musée, c’est une œuvre collective. Il a déjà son histoire, il faut adopter les choses, hériter des traces laissées par nos prédécesseurs tout en réussissant à influencer… » Et lorsque l’on aborde le futur, Sophie Lévy nous explique que toute l’équipe est mobilisée, qu’elle essaye de se projeter au maximum mais que l’on se sait jamais comment le visiteur appréhendera ce nouveau musée. « Il y a un peu d’anxiété mais notre travail est surtout d’apporter du bonheur, nous faisons tout cela pour les autres. Comme à la naissance d’un enfant, nous sommes surtout dans le présent et nous allons rester à l’écoute et ouvert aux messages des visiteurs pour rééquilibrer, le cas échéant. » Si aujourd’hui, le parvis largement ouvert sur la rue est squatté par les lycéens de Clemenceau, l’ouverture est très attendue. Les architectes de cette métamorphose, Stanton-Williams, ont également réfléchi sur la traversée du bâtiment pour plus d’accessibilité. Un travail sur la lumière vient souligner la cohérence de l’ensemble des espaces (le Palais, le Cube, la Chapelle de l’Oratoire). Désormais, la visite du musée se fera en progression chronologique avec quelques exceptions, comme pour aider, par un regard rétrospectif, à la compréhension des arts. Vous l’aurez compris, le Musée n’attend plus que son public, un public varié où chacun trouvera son intérêt. Les familles auront quelques temps privilégié le dimanche avec des brunchs et activités dédiées, un livret jeux pour l’ouverture et même un espace de repos ludique à l’étage. Toute l’année, des ateliers arts plastiques et des concerts (dans l’auditorium du bâtiment) sont programmés. Petite cerise dans le Palais, Eric Guerin, grand chef de la Mare aux oiseaux, prend la concession du restaurant et propose une carte bistrot. Bref, un vrai Musée pour TOUS et « porté par toute l’équipe », précise Sophie L. !
Valérie MARION

Ouvert du mercredi au lundi de 10h à 19h (jusqu’au 4/09 puis 11h-19h), nocturne le jeudi (21h).
museedartsdenantes.fr
Application gratuite multi-langue téléchargeable sur Googleplay & Applestore : Musée des arts de Nantes ma visite.