MANGASIA

Tout l’Asie de la BD

Mirettes

Avec un tel intitulé, l’exposition Mangasia pourrait sembler uniquement traiter de cet art japonais populaire dans le monde entier. Ce titre trompeur rassemble finalement quantité d’œuvres de la bande dessinée venant de « Mangasie », territoire qui s’étend du Japon à la Corée (Nord et Sud), de l’Inde à Taïwan, de la Chine à la Mongolie ou le Vietnam… Car cet art qui retrace les mythes et traditions orales de tout un continent met en lumière le rôle fondamental qu’il revêt en matière d’héritage culturel. Avec plus de 280 planches originales, quelques 200 volumes de BD, ainsi que divers objets liés à cette pratique tels que des ustensiles de dessin ou des vêtements inspirés par ces univers, Mangasia expose la plus grande collection d’œuvres originales jamais présentée. On y découvre les différents stades de création de ces œuvres, depuis les sources d’inspiration que constituent les folklores et l’histoire asiatique, jusqu’à la censure, qu’elle vienne de l’état ou de l’artiste lui-même. L’exposition traite également de l’influence des BD sur les autres médias. Véhicules de savoir, les thématiques sont vastes et abordent parfois des sujets bien loin des préoccupations enfantines comme le sexe ou encore la violence. Une exposition conçue par le critique de bande dessinée britannique Paul Gravett, qui n’a donc pas pensé qu’aux petits !
Laurel LEDUC
// MANGASIA AU LIEU UNIQUE (NANTES), JUSQU’AU 16 SEPTEMBRE. →  LELIEUUNIQUE.COM