NICOLAS RÉGNIER

RENCONTRE AVEC L’HOMME LIBRE

Mirettes

Les murs du musée se parent des œuvres de Nicolas Régnier pour les fêtes. Héritier du Caravage, ce peintre atypique du 17e siècle, dévoile son art et sa vie dans une première exposition internationale. Sa peinture « d’après nature » emprunte au réalisme et au clair-obscur du caravagisme dans une dimension subversive. Né à Maubeuge, c’est à Rome que sa carrière prend son élan. Il peint la vie de bohème, des héroïnes sensuelles, et transpose la peinture d’histoire à la poésie du quotidien. Son audace, allant à l’encontre de la tradition iconographique, se démontre à travers des œuvres comme Saint Jean-Baptiste à la source ou Le Camouflet, dans le genre burlesque. Surnommé « L’homme libre », il poursuit son exploration des limites du naturalisme vers l’idéalisation et la théâtralisation à Venise, où il atteint la renommée. Devenu grand marchand d’art de la place, il s’impose comme un portraitiste prestigieux et devient le peintre du roi Louis XIV vers 1644. Au cœur du patio du musée, la quarantaine de tableaux issus  de grandes collections publiques et privées dialoguent entre ces deux périodes pour suivre le chemin artistique de Régnier. Intrigués par son coup de pinceau ? Un atelier dévoile tour à tour ses secrets, où l’on pourra endosser le rôle du modèle ou du peintre en s’essayant au portrait. Dans la salle numérique, c’est sa personnalité aux multiples facettes que l’on explore à travers sa collection de chefs-d’œuvre et ses activités d’expert. Une visite pleine de liberté !

Marie Merlet

// NICOLAS RÉGNIER, L’HOMME LIBRE AU MUSÉE D’ARTS DE NANTES, DU 1er DÉCEMBRE AU 11 MARS 2018 →  MUSEEDARTSDENANTES.FR