4
décembre
2018

SHOW MUST GO ON !

Bercé par l’univers de la scène dès son plus jeune âge, Frédéric Praud est resté fidèle à ses premières amours : aujourd’hui producteur, artiste et coordinateur artistique au sein des Productions Hirsutes, ce professionnel du spectacle vivant jeune public n’en finit pas de faire vibrer les planches !

Nantais pur beurre élevé dans une famille dont le père fait partie d’une compagnie de théâtre amateur, le petit Frédéric prend très tôt l’habitude de traîner ses guêtres dans toutes les salles de spectacle de Nantes et ses environs. « Une fois, gamin, j’ai fait tomber un décor pendant la représentation – je regardais à travers depuis les coulisses, il était mal fixé… C’était mon premier coup de théâtre ! » Plutôt que de le laisser semer la pagaille en coulisses, la compagnie lui offre son premier rôle à l’âge de 13 ans.

L’histoire d’amour avec la scène prend corps.

De quinze à vingt ans, Frédéric Praud participe chaque été à des camps itinérants qui sillonnent les routes de villages en villages afin d’y donner des spectacles. « Avec des copains rencontrés pendant ces camps, on a décidé de monter un groupe de rock amateur : Le Big Bizzarr. La musique, c’était un média qui me paraissait simple et rapide pour accéder à la scène et raconter ce qu’on avait à raconter. » Plusieurs concerts s’enchaînent et l’expérience conforte le jeune artiste dans son désir de faire de la scène son métier.

Après une première expérience professionnelle stimulante en tant qu’associé à la programmation au sein de l’association Cezam – dont est issu le fameux festival Tissé Métisse — Fréderic monte une structure destinée à produire et diffuser des spectacles professionnels. Plus tard, en 2005, ce sont les Productions Hirsutes qui voient le jour — et avec elles la fusion de la musique et du spectacle vivant pour le jeune public — à travers la création du groupe Les Frères Léon qui cumulera pas moins de 800 représentations autour de 5 créations de spectacles.

« Ça m’a paru logique de mélanger musique, paroles et mise en scène de spectacles en direction des enfants. Cet univers me parlait plus que l’univers du rock pur et le réseau jeunesse s’est ouvert à nous de manière assez fluide. »

Théâtre, musique, spectacles, cet artiste multi-casquettes père de trois enfants défend l’idée d’un décloisonnement dans les disciplines artistiques pour en transcender les genres et ne pas rester prisonniers de réseaux ni de cadres trop étriqués. « Aujourd’hui, le réseau jeunesse et le réseau non jeunesse se rejoignent, c’est un phénomène nouveau. De plus en plus de lieux, de salles de musiques actuelles ont des programmations en direction des enfants, comme Stereolux ou la Soufflerie par exemple. Petit à petit, les créateurs de spectacles jeunesse comme nous ont permis cette émergence. »

De fil en aiguille, d’autres artistes rejoignent les Productions Hirsutes, qui prennent alors la forme d’un collectif. « Aujourd’hui, nous sommes 7 artistes avec des univers très différents, à assurer près de 150 représentations par an sur une trentaine de départements en France. On accorde par ailleurs une grande importance à notre action sur notre territoire direct, celui de Nantes et de son agglomération – ce qui ne nous empêche pas de nous produire dans des structures nationales comme récemment la Cité des Sciences et de l’Industrie. »

Si Frédéric fait figure d’observateur et « d’accompagnateur des créations » selon ses propres termes il se refuse à le faire seul : « On échange entre nous, on réfléchit ensemble aux réseaux adaptés à nos spectacles à venir, à leurs possibilités de diffusions… » Et surtout, on ne s’endort pas sur ses lauriers ! En 2016, c’est l’éclosion d’un nouveau projet de spectacle, Les Poussins phoniques, porté par un duo tout frais composé de Frédéric Praud et d’Anthony Deneufe. Après deux ans de tournée (triomphale !), le tandem planche actuellement sur l’écriture du second volet.
Aussi, quand on lui pose la question d’un souhait particulier pour 2019, la réponse de Frédéric est immédiate : pouvoir consacrer encore plus de temps à la création. Alors chers parents, chers marmots, réjouissez-vous : la suite arrive !

Claire Loup

–> productionshirsutes.com
–> facebook.com/poussinsphoniques

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

PARENTALITÉ POSITIVE, BILLET D’HUMEUR

Publié le 28 octobre 2019
Que les choses soient claires : à la base, je valide à 100% les méthodes éducatives tirées de l’éducation positive et bienveillante, qui propose d’éliminer le...

PARENTALITÉ POSITIVE : BIENVENUE EN ENFER ?

Publié le 28 octobre 2019
Entretien avec Sophie Marinopoulos Que vous inspire la chronique de Claire ? (Voir article précédent : Parentalité positive, billet d'humeur) Que cette maman c...

PARENTALITÉ POSITIVE : LE BIGRO TROTTOIR

Publié le 28 octobre 2019
Anouar, 48 ans, télé-consultant Alors je ne connais pas vraiment la théorie mais au vu de ce que j’en comprends, j’en applique sûrement quelques préceptes pui...

PARENTALITÉ POSITIVE : BOÎTE À OUTILS !

Publié le 28 octobre 2019
DES PARENTS BIEN AIGUILLÉS On commence par le Conseil Départemental et la Caisse d’Allocations Familiales de Loire-Atlantique qui, ensemble, ont créé un tout nouve...