31
janvier
2017

Christophe HUE, Tous combattant(e)s !

Notre Bigresse du mois est un homme de terrain. Policier municipal le jour, il consacre ses soirées à l’enseignement du Krav Maga. Depuis une dizaine d’années, la discipline d’auto-défense fait des émules (et pas que chez les grandes carcasses férues de baston). N’ayant peur de rien, l’équipe de BIGRE a déchaussé les escarpins pour une petite mise en situation.


En hébreu, Krav Maga signifie « combat rapproché ». Christophe nous précise même qu’il s’agit du système officiel de combat à mains nues de l’armée, de la police et des services de sécurité israéliens. Gloups ! Pourtant, la (toute) jeune quarantaine, sourire tranquille à l’aise dans ses baskets, notre instructeur n’a pas exactement le profil d’un avatar de Tekken. 
C’est à Rennes où il est né que Christophe est initié aux arts martiaux par un maître coréen d’Hapkido.

L’ado’ se découvre une passion pour cet enseignement proche de l’Aïkido et du Taekwondo, qui mobilise le mental et le physique, et passe sa ceinture noire à 19 ans. Il crée son propre club et transmet son savoir pendant 5 ans avant de s’installer à Nantes en 98. La rencontre avec le Krav Maga intervient peu de temps après, au début des années 2000. Alors confidentielle et plutôt cantonnée à un cercle d’amateurs de fight club, la discipline va progressivement sortir de la clandestinité pour conquérir un public plus large… et plus mixte.

En 2006, le Krav Maga acquiert la reconnaissance d’État (agrément du Ministère Jeunesse et Sports) et la filière de formation se structure. Cela permettra à Christophe de valider son diplôme officiel d’instructeur et de créer par la suite une antenne à Nantes. En 2013, un des licenciés le met en contact avec un instructeur israélien chevronné, Lior Offenbach. Christophe fait alors le voyage comme on remonte à la source. La rencontre avec Lior marque le début d’une solide amitié fondée sur une approche puriste, des expériences et des valeurs communes ! « Lior et moi partageons la même approche de terrain, il était officier et a quitté la police pour enseigner le krav. »

Pour se mettre dans le bain, nous avons rendez-vous à la salle d’entraînement du CKMSD44 pour une petite séance d’essai. Joggings, tee-shirts, les participants sont pour la plupart des participantes et arrivent avec le sourire. Ouf, personne ne ressemble à Rocky Balboa et ce qui frappe (sans jeu de mots !), c’est la diversité des âges. « Nos adhérents ont de 11 à + de 60 ans » précise Christophe. Une section réservée aux ados (à partir de 11 ans) a même été ouverte à la rentrée pour répondre à une demande croissante.

Une des clés du succès du Krav Maga, c’est qu’il ne nécessite pas de condition physique particulière et qu’on y progresse vite. « L’auto-défense passe par un acquis technique qui offre des outils très simples et faciles à mettre en œuvre, quel que soit son gabarit. Quand on se rend compte que même sans être une armoire à glace on peut neutraliser un agresseur, on gagne tout de suite de la confiance en soi. Au Krav Maga, on apprend d’abord à évaluer les situations, mais en cas d’attaque, on va au contact, avec des gestes précis et efficaces, dans un souci constant de mettre fin à la situation de danger ».

Un conditionnement efficace : quand on voit Laura enchaîner frappe génitale (port de la coquille obligatoire) et coup de poing marteau à son binôme, on se dit qu’on collerait bien la même aux relous qui ont la main baladeuse ! Alors si vous cherchez encore un sport où vous pouvez à la fois vous éclater (en une heure, on se dépense un max’ et on enchaîne plein de mises en situation) et gagner en assurance, faites-comme nous, inscrivez-vous !

Manuella UNAL

→ kravmaga-44.com / Facebook : CKMSD 44 Cours collectifs ou individuels, pour ados et adultes, contactez Christophe Hue au 06 16 91 12 48.
Prochain stage Lady Défense (ouvert à toutes) le 19 mars de 10h à 12h30, tarif 20 €.

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

COLORIAGES À TOUT ÂGE : YES eye

Publié le 5 mai 2020
Les artistes Florian et Michaël Quistrebert ont réalisé le color book « YES eye » pour leurs enfants et comme ils sont drôlement sympa, ils le partagent avec nous....

COLORIAGES À TOUT ÂGE : Zina Lahrichi

Publié le 5 mai 2020
Vous avez sûrement déjà vu ses motifs dans les vitrines Des Petits Hauts ou sur les affiches émoi émoi. Designer textile, Zina Lahrichi est passée par les studios p...

BIGRE ! Mon enfant est une couverture

Publié le 5 mai 2020
On a lancé un petit jeu sur notre Facebook BIGRE44 et voilà le résultat : tout plein d’enfants ont joué et on fait, en famille, des fausses couvertures de BIGRE. Et...

Sonia

Publié le 5 mai 2020
Sonia, confinée une semaine sur deux avec Lazare (8 ans) et Louison (16 ans)....