24
novembre
2015

CULTURE, PESTACLES & MINI-MINOTS

Créer et proposer des spectacles pour des bébés, pourquoi et comment ? Nous avons rencontré des artistes, une psychologue, une psychomotricienne et aussi une sociologue, histoire d’y voir plus clair sur cette culture que l’on partage en famille, désormais dès le plus jeune âge.

Depuis les années 90, la culture est au cœur des politiques du développement des territoires en Loire-Atlantique. Vectrice d’attractivité, à la ville comme à la campagne, l’offre culturelle, d’abord à destination d’un large public, n’a pour autant pas laissé de côté les plus jeunes.
La prise en compte de l’enfance répond à un enjeu d’accès à la culture pour le plus grand nombre. Il s’agit d’offrir dès le plus âge des propositions de qualité, loin des superproductions aussi lucratives que calibrées du marché du divertissement infantile. Ainsi, l’année dernière, Grandir avec la Culture, dispositif du Conseil Général, a permis à 33 892 écoliers (55 242 collégiens et 13148 lycéens) de découvrir des œuvres ou des disciplines artistiques : théâtre, musique, danse, cinéma, arts plastiques, cirque ou encore patrimoine. À l’instar d’autres communes, la Ville de Nantes programme des interventions artistiques pour les plus-petits dans les lieux qui leur sont dédiés comme les multi-accueils petite enfance.
Et en dehors de l’école ? Les programmateurs ont bien compris la demande des parents à la recherche d’activités culturelles et soucieux de l’éveil de leurs enfants. Ça tombe bien, il y en a pour tous les goûts : la création pour le jeune public innove et investit tous les domaines artistiques. Et pour que les familles ne se serrent pas trop la ceinture, les lieux culturels surveillent leur ligne tarifaire pour qu’elle reste accessible à toutes les bourses : gratuité ponctuelle dans la plupart des musées, tarifs préférentiels pour les familles, Carte blanche à Nantes (cf. BIGRE vol.I), etc.
Sur la période de parution de ce numéro, BIGRE a recensé pas moins de 85 représentations pour les moins de 3 ans ! En Loire-Atlantique, on compte aujourd’hui plus de 80 salles proposant des spectacles à destination des plus jeunes. Couëron, première ville à avoir fait le pari d’une programmation exclusivement destinée aux familles, est suivie dorénavant par le territoire de la communauté de communes Erdre et Gesvres1. Mais les enfants ont aussi leurs festivals comme Ce soir, je sors mes parents qui a eu lieu en octobre et Petits et Grands qui n’aura lieu qu’en 2017. En attendant, ne manquez pas la 3ème édition du festival Nijinskid2 à Saint Herblain et la 12ème édition du festival Cep Party3 dans le vignoble nantais ! Les salles de concert n’oublient pas les plus jeunes et proposent des concerts et des ateliers durant l’année. Les cinémas consacrent souvent une partie de leur grille à des séances dédiées aux jeunes voire aux très jeunes (les Goûters de l’écran au Katorza, le Cinéma des enfants au Cinématographe). Dans les musées et les lieux de patrimoine, les enfants sont au cœur de dispositifs de médiation interactifs adaptés à leurs âges : visites ludiques et ateliers sont programmés très régulièrement au Château des Ducs, à la Garenne Lemot ou encore au Château de Chateaubriand.
Il existe donc un panel important d’offres conçues pour que les tout-petits débutent très tôt leur parcours de spectateurs. On rappellera que, pour les enfants comme pour les adultes, le fait de se confronter aux œuvres permet de développer son goût et sa sensibilité et de se construire en tant qu’individu dès le plus jeune âge.

Irin Hassold-Mérer

1 Cette saison culturelle remplace en 2015 le Tout-petit festival.
2 Festival Nijinskid > du 2 au 14 février 2016 →  THEATREONYX.FR
3 Festival Cep Party > du 23 février au 7 mars 2016 →  CHAMPILAMBART.FR

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

L’AVIS D’EMMANUELLE RENAUD

Publié le 24 novembre 2015
Psychomotricienne en libéral et au CRTA (Centre de référence des troubles d’apprentissage) du CHU de Nantes. ...

L’AVIS DE BRIGITTE LALLIER-MAISONNEUVE

Publié le 24 novembre 2015
Directrice d’Athénor, scène nomade de diffusion et de création (Saint-Nazaire-Nantes) ...

L’AVIS DE MATHILDE LECHAT

Publié le 24 novembre 2015
Artiste et directrice artistique de la compagnie Charabia (Nantes) ...

L’AVIS DE CECILE EL MEDHI

Publié le 24 novembre 2015
Psychologue (Saint-Nazaire) ...

L’AVIS DE JOËLLE DENIOT

Publié le 24 novembre 2015
Sociologue à l’université de Nantes ...