28
janvier
2020

Délicate SF

Article du dossier :
"BIGRE ! TOUT UN CINOCHE…"

Rencontre du troisième type avec le touche-à-tout Marc Caro, 63 soleils, dessinateur de bandes dessinées undergrounds, musicien expérimental, décorateur, réalisateur de vidéo-clips et de courts-métrages d’animation, co-réalisateur à succès des films Delicatessen et La Cité des enfants perdus et en solo, du thriller d’anticipation Dante 01.

De son enfance passée sur les routes et dans l’univers des foires naît probablement son penchant pour le curieux, le théâtre des illusions et les personnages singuliers. « Mes parents étaient forains et avaient décidé de vivre cette vie de bohème nous entraînant, mes frères et moi, de ville en ville… » Les grands-parents habitent à Nantes sur la butte Sainte-Anne, non loin de l’actuel Musée Jules Verne. Si l’auteur des Voyages extraordinaires a pu influencer le jeune Caro, c’est surtout l’écoute à la radio d’un événement historique en 1961 qui l’amènera à fantasmer le futur. Le vol spatial de Youri Gagarine, premier homme à voyager dans l’espace sera le déclic. Sans parler du choc à la projection du film 2001 L’Odyssée de l’espace alors qu’il n’a que 11 ans.

Ce n’est pas une, mais des vocations qui surgissent alors et une passion sans faille pour la Science-Fiction. Toujours à dessiner, il s’inspire des héros rencontrés à travers les comics Sidéral et Spoutnik 
qu’il dévore. « Faut voir qu’à l’époque le Cow-boy était remplacé par le cosmonaute ! » Les écoles de dessin sont trop chères. Il fait le pari d’apprendre seul et ça tombe bien, l’esprit du moment est au do it yourself ! Petit punk, il part sur la côte Ouest des États-Unis interviewer des auteurs indépendants. Rencontre Spain Rodriguez, Shelton et consorts, croise la route de Devo, et d’Alan Vega…

Plus tôt en 1974, il fonde la revue d’animation Fantasmagorie. Venu vendre sa publication au festival d’Annecy, il y rencontre Jean-Pierre Jeunet. D’où naîtra ensuite, leur fameuse collaboration. Parmi les court-métrages qu’ils réalisent, Le Bunker de la dernière rafale remporte de nombreux prix et les lance vers des projets plus ambitieux. Les producteurs les suivent et ils finissent par rencontrer le succès ! Mais avant la « gloire », Marc a continué à creuser son sillon en toute liberté. Ses planches ont été publiées dans Charlie Mensuel, Fluide Glacial et Métal Hurlant, son Graal. Dans les années 80, il a formé le groupe bruitiste « Parazite Système sonore ».

Au cours des années 90 et des suivantes, rencontres et collaborations se sont enchaînées comme les projets indépendants. Aujourd’hui, c’est une web série humoristique de SF qui fait son actualité. Intitulée Dans la lune, en hommage à Méliès et à la sauce Kaamelott, elle est co-écrite par deux Nantais et amis, Sylvain Chantal et Jipé Dugand. « Un pilote a été fait mais c’est toujours le même problème, trouver le financement ! Aujourd’hui, les producteurs viennent du marketing, tout est formaté, personne ne prend plus de risque ! »

Le punk qui sommeille en lui se réveille et fustige les « produits culturels » consensuels aux scénarios sans imagination dupliqués à l’infini. Mince, c’est le comble pour un keupon, on a presque l’impression de l’entendre dire que c’était mieux avant ! Le temps des films en noir et blanc où l’on imaginait la couleur des costumes. L’époque où l’on savait écrire des histoires, des dialogues. Sauf que Marc Caro est un auteur de SF qui se nourrit du passé pour nous dessiner le No futur avec des esthétiques soignées et aussi nous livrer sa vision. Car dans son fantastique, comme dans celui des contes de fées, du fond des ténèbres quand tout semble perdu, la lumière finit par jaillir et la justice et l’espoir renaître. À suivre…

Ann Daloune

PARTAGER CET ARTICLE          
TAGS : ,
À LIRE AUSSI

100 ANS ! ET CE N’EST QU’UN DÉBUT

Publié le 28 janvier 2020
Le Katorza, institution nantaise d’art et d’essai, fête ses 100 ans cette année. Une belle occasion de parler évolution du 7e art avec Caroline Grimault, directric...

LE CINÉMATOGRAPHE, Tout un patrimoine…

Publié le 28 janvier 2020
Contrairement à d’autres, leur chiffre d’affaires, ce n’est pas sur la confiserie qu’ils comptent le faire. Le ciné 3D, ce n’est pas non plus leur dada. Au Ci...

19E RENCONTRES JEUNE PUBLIC. Un festival de cinéma pour les petits à Bouguenais

Publié le 28 janvier 2020
Nos cinéphiles en herbe sont particulièrement gâtés avec cette programmation aux petits oignons du cinéma Le Beaulieu. Pour fêter cette 19e édition, 19 films soign...

Le Bigro trottoir

Publié le 28 janvier 2020
Les journées rallongent, le soleil revient (parfois) et les rues se remplissent à nouveaux de Nantais très heureux de répondre aux questions que Claire Loup leur pose...