21
novembre
2017

FEMMES DE PAROLES

En 2017, l’association Tissé Métisse lance l’enquête « Égalité & citoyenneté des femmes dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ». Aux manettes, Jamila El Koubaily et Claire Bloch. Deux parcours pour une même aspiration : donner aux femmes la place qu’elles méritent.

Il émane de chacune d’elles une forte personnalité. Complices et volontaires, les deux femmes sont décidées à poursuivre leur quête d’égalité des sexes, disséminant dans les quartiers populaires actions phares, recherches et activités culturelles. Être sur le terrain, et le faire bouger, tel est leur credo.
Jamila El Koubaily, chargée de mission citoyenne pour l’association, salariée depuis 2007, a connu mille vies avant de déposer sa valise d’expériences dans les bureaux de Tissé. Études de secrétariat puis études de commerce, l’empathique touche-à-tout bosse pour l’association des maires de France, puis dans le milieu de la librairie et de la brocante. « Mais l’action commerciale et la com’ restaient toujours le point fort de mes activités ».

Jusqu’au jour où Jamila fait une pause et se découvre la fibre associative, « alors que je n’y connaissais rien ». Elle commence à fréquenter le centre socio-culturel, la maison des Citoyens. « Je m’aperçois alors que j’ai envie de m’impliquer davantage, que je suis capable, surtout, de mobiliser des gens ». En 2000, sous son impulsion, naît le collectif La malle créative, une association d’abord centrée sur les jeunes filles du quartier.

« L’idée, c’est simplement que si quelqu’un a une envie, de trouver comment s’en donner les moyens. »

Aujourd’hui, Jamila coordonne le Pôle Femmes de Tissé Métisse. Une pièce de théâtre a été créée. Puis un livret publié, « Paroles de femmes ». Les idées ne manquent pas. Un vaste programme, qui ne semble pas impressionner Jamila le moins du monde.

Se charger d’actions de valorisation des femmes est aussi le job de Claire Bloch, chargée de mission égalité et lutte contre les discriminations. Titulaire d’un Master en droit pénal, Claire a intégré l’association en décembre 2016, pour piloter l’enquête Égalité et citoyenneté des femmes. « Après le diplôme, j’ai passé plusieurs mois dans une petite asso des quartiers pauvres, à Buenos Aires, en Argentine. On tenait une comedor (ndlr : cantine) pour que les enfants puissent manger. » Un rêve de longue date, qui la convainc de trouver un boulot en adéquation avec ses valeurs. Et d’exploiter le potentiel de son Master auprès d’une association. En parallèle, Claire est bénévole à la Cimade*, lors des permanences en droit des étrangers.

« Tout ce que je faisais tournait autour de ça : l’accès aux droits, la lutte contre les discriminations, l’égalité ».

Alors la jeune femme accepte avec enthousiasme de piloter le projet d’enquête de Tissé Métisse. Élaborer un questionnaire sur le rapport des femmes à la citoyenneté et impliquer quatre communes du territoire. Des mois sur le terrain à recueillir la parole de 342 femmes des quartiers populaires. Une « photographie à un instant T », bien accueillie par les habitantes. « Nous n’avons perçu ni gêne, ni tabou. » Mais un résultat sans appel : plus de 8 femmes sur 10 considèrent que l’inégalité est flagrante. Surtout, la question la plus complexe est liée à la laïcité. Là, elles obtiennent le plus de « non-réponse ». Un tiers ne répond pas.

« La définition est confuse pour elles. Elles pensent souvent que la laïcité entrave leurs droits. Alors que c’est l’inverse. Et cette confusion entraîne un sentiment de discrimination important. »

Claire et Jamila observent cependant que les structures s’ouvrent, prenant conscience de leur méconnaissance, et demandant à avoir des informations sur ces sujets. Elles vont construire à présent un module de sensibilisation sur la laïcité en direction des femmes. Et, à partir de janvier, de nouvelles actions sur le thème de l’égalité femme-homme. « Il ne faut pas oublier que dans ces quartiers, ce sont les femmes le vecteur de transmission ».
Elsa Gambin

Restitution de l’enquête : vendredi 24 novembre 
à 14h30, C.S. Bout des Landes (Nantes Nord) 
Association Tissé Métisse → tisse-metisse.org

* Cimade : association d’aide aux droits des étrangers.

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

COLORIAGES À TOUT ÂGE : YES eye

Publié le 5 mai 2020
Les artistes Florian et Michaël Quistrebert ont réalisé le color book « YES eye » pour leurs enfants et comme ils sont drôlement sympa, ils le partagent avec nous....

COLORIAGES À TOUT ÂGE : Zina Lahrichi

Publié le 5 mai 2020
Vous avez sûrement déjà vu ses motifs dans les vitrines Des Petits Hauts ou sur les affiches émoi émoi. Designer textile, Zina Lahrichi est passée par les studios p...

BIGRE ! Mon enfant est une couverture

Publié le 5 mai 2020
On a lancé un petit jeu sur notre Facebook BIGRE44 et voilà le résultat : tout plein d’enfants ont joué et on fait, en famille, des fausses couvertures de BIGRE. Et...

Sonia

Publié le 5 mai 2020
Sonia, confinée une semaine sur deux avec Lazare (8 ans) et Louison (16 ans)....