8
octobre
2019

IF ONLY THE SEA COULD SLEEP DE CLAIRE TABOURET

De Los Angeles où elle réside depuis 2015, Claire Tabouret, artiste montante de l’art contemporain, a imaginé une traversée maritime pour rejoindre Nantes. Elle nous invite à voguer dans un océan d’amour, empruntant le titre de son œuvre au recueil du poète syrien Adonis, Love poems, et à plonger dans la houle des sentiments amoureux.

Son travail figuratif met en scène le corps, enfants, migrants, débutantes de bal, autant de sujets qui interrogent le rôle et la place que chacun vit. Avec If only the sea could sleep, Claire Tabouret associe sculptures et peintures de personnages : hommes et femmes en mouvement, se tiennent la main, s’embrassent, s’enlacent… Ces silhouettes humaines habitent de grandes toiles, anciennes voiles de bateaux, tâchées et usées par leurs différents voyages que l’artiste réutilise en de majestueux supports.
Ces voiles mouvantes, suspendues dans l’espace, se déplacent au gré des courants d’air ou des allées et venues des visiteurs, et forment un flot dans lequel apparaissent et disparaissent les sculptures ou les monotypes accrochés au mur. Il faut s’immerger dans ces mouvements incessants et ressentir les battements d’une mer déchaînée, folle d’amour ! Venez vibrer !
// LA HAB GALERIE (NANTES), DU 6 JUILLET AU 15 SEPTEMBRE. → LEVOYAGEANANTES.FR
Hélène CLAIRAT

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

ROULEZ PATINS !

Publié le 18 février 2020
Vous êtes plutôt team #roulagedepatins que pro de la glisse ?...

Ces sports tentants ou étonnants

Publié le 14 février 2020
Il s’appelle Félix, il est seconde et il a eu envie de nous parler un peu de sport. Banco ! Et du haut de ses 16 ans, il a cherché à nous étonner et nous faire sour...

DE DROITE À GAUCHE… MANGA

Publié le 8 février 2020
C’est le rendez-vous immanquable pour les fans de manga....

ÇA FAIT RIRE LES OISEAUX…

Publié le 4 février 2020
Le bestiaire des Machines s’agrandit ! Après le paresseux et le 2e colibri géant l’an passé, une parade amoureuse d’oiseaux imaginaires fait son apparition dans ...