28
janvier
2020

LE CINÉMATOGRAPHE, Tout un patrimoine…

Article du dossier :
"BIGRE ! TOUT UN CINOCHE…"

Contrairement à d’autres, leur chiffre d’affaires, ce n’est pas sur la confiserie qu’ils comptent le faire. Le ciné 3D, ce n’est pas non plus leur dada. Au Cinématographe, on va voir des films en condition de ciné. Des films qu’on ne voit pas ailleurs… Géré depuis 2001 par l’association Le Cinématographe, le plus vieux cinéma permanent de Nantes (ouvert depuis 1908) est un lieu emblématique. Avec une offre unique de films de patrimoine, de cycles, de films jeune public… BIGRE a eu envie de faire un focus sur cette institution et sa programmation !

L’histoire d’un lieu
Dans l’ancienne Chapelle des Carmélites édifiée au XVIIe siècle, L’American Cosmograph naît par la volonté de Chocolats Poulain, qui voit une opportunité publicitaire dans la création d’un cinéma. Prison pendant la Révolution, puis temple juif et atelier de serrurerie, l’édifice a eu de multiples usages et saura certainement se réinventer… Eh oui, Le Cinémato’, comme on aime le nommer, n’est plus adapté aux normes en vigueur et vit actuellement ses dernières heures. Un déménagement est prévu aux alentours de 2022, cours des Cinquante otages.

Une asso !
Si le lieu a son histoire, ici, le plus important c’est quand même ce qu’on y voit ! L’association Le Cinématographe programme donc, dans son unique salle, plus de 350 films par an et sa fréquentation atteste d’une belle réussite (54 239 billets, au spectateur près en 2019). Elle coordonne également des actions d’éducation artistique et culturelle dans les écoles et les collèges, anime le réseau SCALA (Salles de Cinéma Associatives de Loire-Atlantique). En avril, ce réseau organise sa quinzaine du ciné avec le festival Playtime qui, sur tout le territoire, diffusera notamment des films à destination du jeune public.

Une programmation
Définie en commission, la programmation reflète la personnalité de chacun des membres. C’est le collectif qui fait sa diversité, sa richesse et, concernant le jeune public, c’est surtout l’asso Bulciné qui s’y colle. Du film de patrimoine (en fait, c’est un vieux film mais chut !) au ciné-concert (parfois), l’offre est large.

Les immanquables pour cette période :
+ de 2 ans : L’équipe de secours, en route pour l’aventure de Janis Cimermanis (Lettonie – 2019, 5 films)
+ de 3 ans : Chats par-ci, chats par-là, collectif (France, Belgique, Suisse – 2019, 4 films)
+ de 7 ans : L’extraordinaire voyage de Marona de Anca Damian (Roumanie, France, Belgique – 2019)
+ de 9 ans : Max et les maximonstres de Spike Jonze au TU-Nantes le 16 février à 18h30.
+ de 13 ans : Ghost dog de Jim Jarmusch (France, Japon, Allemagne, USA – 1999)

Nourrissez votre curiosité en consultant le site →lecinematographe.com
Valérie MARION

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

100 ANS ! ET CE N’EST QU’UN DÉBUT

Publié le 28 janvier 2020
Le Katorza, institution nantaise d’art et d’essai, fête ses 100 ans cette année. Une belle occasion de parler évolution du 7e art avec Caroline Grimault, directric...

19E RENCONTRES JEUNE PUBLIC. Un festival de cinéma pour les petits à Bouguenais

Publié le 28 janvier 2020
Nos cinéphiles en herbe sont particulièrement gâtés avec cette programmation aux petits oignons du cinéma Le Beaulieu. Pour fêter cette 19e édition, 19 films soign...

Le Bigro trottoir

Publié le 28 janvier 2020
Les journées rallongent, le soleil revient (parfois) et les rues se remplissent à nouveaux de Nantais très heureux de répondre aux questions que Claire Loup leur pose...

Délicate SF

Publié le 28 janvier 2020
Rencontre du troisième type avec le touche-à-tout Marc Caro, 63 soleils, dessinateur de bandes dessinées undergrounds, musicien expérimental, décorateur, réalisateu...