6
juillet
2015

LES HEURES D’ÉTÉ

LE TEMPS DE L’AVENTURE

Aux heures d’été, festival estival bien connu des Nantais, reprend ses quartiers avec toujours ce même désir de transmission culturelle et d’invitation au voyage. Pour cette 11ème édition, le mot d’ordre reste, plus que jamais, le partage et la découverte de l’autre, à travers le spectacle vivant ou le cinéma, en laissant cette année la part belle à la musique des quatre coins du monde. La famille Chemirani, percussionnistes iraniens, bercera le festival de sa musique persane tout au long de ces six semaines. Côté bambins, de nombreux spectacles musicaux égayeront l’été. Le bateau de Nino met les enfants à la barre pour un voyage oscillant entre jazz et tango, alors qu’Aimée de la salle et Serena Fisseau, avec Enfantines, revisitent les chansons et comptines de notre jeunesse. L’ombre salvatrice des arbres du val de Chézine invite vos enfants aux délices de contes malgaches (Sakay), tsiganes (Le cabinet des curiosités) ou africains (Afongandjia) et incite au vivre ensemble. Enfin, le mercredi 12 août, Le bal des petits cocos, sur fond d’accordéon,  permettra à tous de laisser libre cours à la danse, avec tenue de bal et bar à sirop !
Les pré-ados et ados ne sont pas en reste, avec le cinéma en plein-air et son excellente programmation. Impossible pour eux de passer à côté, le 15 juillet, du magnifique film du japonais Koreeda Tel père, tel fils, d’une délicatesse bouleversante, de la délicieuse Lunch box de Ritesh Batra le 29 juillet, des interactions sociales décapantes de The we and the I de Michel Gondry le 5 août, et de la classe d’accueil vibrante et survoltée de Julie Bertuccelli dans La cour de Babel, le 8 juillet, immersion à la fois énergique et politique.
Les douves seront quant à elles le théâtre de concerts festifs, dont le dernier spécialement dans la cour du Château le 14 août, fera place au bal chaâbi. Aux heures d’été demeure le paradis de  l’écoute et de l’ouverture aux autres. De la lecture aux chants, des concerts aux écrans géants, l’ivresse de l’été, la somnolence sereine des vacances, passent par la douceur universelle de ce festival. Un rendez-vous unique qui ouvre les appétences artistiques des tout petits et œuvre pour que les ados d’aujourd’hui puissent poser un regard tolérant sur le monde. Le tout sous le joug des parents, spectateurs fascinés de ce voyage musical multiculturel dantesque.
Elsa GAMBIN

// FESTIVAL AUX HEURES D’ÉTÉ (NANTES), DU 7 JUILLET AU 14 AOÛT. UN PEU PARTOUT, PROGRAMME COMPLET SUR → AUXHEURESETE.COM

pastille-5• Un parc à Nantes mais pour le skate ! Entre la Chézine et le parc de Procé, proche de l’aire de jeu où l’on trouve pataugeoire et paniers de basket, il y a un vrai bol de skate. Unique ! Sinon, il y a toujours le skate Park (Hôtel-Dieu) et le hangar…
→ lehangar-skatepark.com
• Autre curiosité dans le quartier, l’église Saint-Luc (architectes : Pierre Pinsard / Hugo Vollmar) dont la conception des parois escamotables a été réalisée par Jean Prouvé. Boulevard Pierre de Coubertin.

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

LA BELLE VERTE

Publié le 30 août 2020
Préserver la planète par le prisme d’une action citoyenne et positive, tel est le concept vertueux de la World Cleanup Day....

UN WEEK-END PÉTILLANT : PSCHIIIT

Publié le 22 août 2020
Pour retrouver le public après sa fermeture en mars, Stereolux prépare un vent de fraîcheur avec son premier rendez-vous PSCHIIIT. Le temps d’un week-end, les famill...

MONTER LE SON, COUVRIR LA RUMEUR

Publié le 17 août 2020
L’expo qui fait résonner les BPM…...

ELLE EST BONNE LA FRANQUETTE ?

Publié le 17 août 2020
La gourmandise, on entend plus parler que de ça !...