8
février
2016

LES MACHINES CÉLIBATAIRES

Initiée par la très polyvalente Marie-Pierre Bonniol —commissariat d’exposition, chercheur, booking de musiciens, etc., la « Collection Morel » réfléchit à notre rapport aux lieux et à l’espace, avec une démarche à la fois sérieuse et poétique.

Dans le cadre du programme locus solus, elle s’oriente vers le mouvement avec une exposition sur les machines célibataires. Terme de Marcel Duchamp et isolé dans les années 50 par Michel Carrouges, une machine célibataire est un système asocial séparé de la vie, marchant seule, avec sa propre logique. Grâce à une mise en scène d’espaces tel un cabinet de travail ou une chambre de l’ineffable, la « Collection Morel » nous amène à réfléchir sur notre représentation du réel et aux chemins qu’emprunte l’imaginaire. La pièce, L’orchestre de papier de Pierre Bastien, vous offrira une expérience personnelle et stimulante.

// LE LIEU UNIQUE (NANTES) DU 19 FEVRIER AU 13 MARS. → LELIEUUNIQUE.COM

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

SUMOS

Publié le 3 mars 2020
Peu d’expositions font l’effet d’un voyage. Sumos de David Prudhomme, auteur de bande dessinée multi primé, est incontestablement de celles-ci....

ET C’EST REPARTI ! Cep Party, le festival un peu belge

Publié le 3 mars 2020
Mais non, il n’est pas vraiment belge ce festival, même si depuis plusieurs années le Pays du Vignoble Nantais et le Champilambart aiment bien nous faire découvrir d...

L’INVISIBLE PREND FORME

Publié le 3 mars 2020
Ressentir l’invisible, c’est possible. Donner corps et sensation à l’indicible, c’est le pari que s’est donné Stereolux avec son grand week-end “In•visibl...

EN MARS, C’EST HANDICLAP

Publié le 3 mars 2020
Vous êtes fervents défenseurs de la culture pour tous et vous aimez les concerts : le festival Handiclap vous ouvre grand les bras....