26
janvier
2016

SEX, GAME & PERFORMANCE !

Article du dossier :
"SEX, GAME & PERFORMANCE !"

Romantique et bête de sexe, l’image fantasmée qui colle à la peau des Français(es) a été récemment écornée par une étude de l’Ifop/Cam4*, parue en décembre 2015. Nous privilégierions la pénétration et négligerions la masturbation féminine ! Ah bah ça alors ?! BIGRE a donc décidé de (re)visiter quelques facettes du désir pour nous faire grimper au Top one des sexualités épanouies et clouer le bec aux jaloux ! Rencontre avec Nelly Fabre, sexologue à la Clinique Bretéché à Nantes…

Tout d’abord, qu’est-ce que le désir ?
Le désir est irrationnel, c’est un élan vers l’autre que chacun connaît. Mais c’est aussi quelque chose qui se construit, surtout chez la femme. Dans une relation normalement harmonieuse, le désir est là, même si dans le temps cela peut se compliquer. Il est parfois difficile d’échapper à la routine du quotidien après des années de vie commune, mais rien n’est immuable. L’envie se manifeste de plusieurs façons, à tout âge et la libido s’entretient…

Vous voulez parler des jeux, films et lectures érotiques, par exemple ?
Les stimulations extérieures peuvent jouer un rôle dans la sexualité et beaucoup de personnes l’utilisent. J’ai récemment eu une femme dans mon cabinet qui a retrouvé le chemin du plaisir après la lecture de Cinquante nuances de Grey, une simple romance érotique écrite par la Britannique E. L. James. Bien se connaître permet d’être en phase avec ses fantasmes (et ceux de l’autre) pour trouver son équilibre !

Selon l’étude, les Françaises ne seraient pas les championnes de l’orgasme…
Ce n’est pas parce qu’on fait l’amour qu’on doit forcément avoir un orgasme et beaucoup de femmes le simulent. En réalité, lorsque l’on fait semblant d’arriver à « l’apothéose », on ne risque pas vraiment d’y parvenir. Trop centrées sur cette recherche, on passe à côté de l’essentiel. Cela se produit surtout au début d’une relation ; la société nous martèle tellement l’idée de performance qu’on croit décevoir si on n’est pas au top et les hommes subissent également cette pression ! Or, c’est un art de faire l’amour, pas une compétition.

On pense souvent que les femmes sont plus touchées que les hommes par le manque de libido. Vrai ou faux ?
C’est vrai mais il ne faut pas croire que les hommes ne sont pas concernés. Ils le sont d’ailleurs de plus en plus : trop de masturbation, de fatigue ou de stress peuvent venir à bout du désir de l’Autre. Mais le seul cas difficile à surpasser, c’est une mauvaise relation de couple, un manque d’amour.

On dit souvent que les femmes ont une perte de désir après l’accouchement. Mythe ou réalité ?
Il faut savoir qu’après un accouchement, la femme sécrète de la prolactine, une hormone nécessaire à la lactation qui fait baisser la dopamine, elle-même hormone responsable de la libido. Au bout de deux à trois mois, ce phénomène s’affaiblit et le désir revient naturellement, souvent même autour de 4 à 8 semaines après l’accouchement. Mais il ne faut pas oublier que l’arrivée d’un bébé est une tornade qui apporte un grand bonheur… et aussi beaucoup de fatigue. Selon l’accouchement, certains traumatismes peuvent également ralentir le retour du désir. Une épisiotomie douloureuse, un corps qui a changé, une dépression post-partum ou encore une difficulté à se retrouver mère et amante sont autant d’éléments potentiellement déclencheurs d’une perte de désir. Quoiqu’il en soit, si le couple a du mal à retrouver une sexualité épanouissante, il faut rapidement en parler ensemble pour retrouver l’harmonie.

Certains hommes souffrent d’éjaculation précoce. 
Est-ce le symptôme d’un trop plein de désir ?
Il y a plusieurs raisons à l’éjaculation précoce. Cela peut venir de rapports sexuels peu fréquents, d’un manque de confiance en soi ou à contrario d’un sentiment de perfectionnisme, de l’anxiété. La personnalité d’une femme qui n’aurait pas trop envie peut jouer également, comme des raisons liées à l’enfance. Ce n’est pas un problème mécanique, ni de trop plein, c’est beaucoup plus profond que ça. Je vois parfois des hommes éjaculateurs précoces avec leur femme mais pas avec leur maîtresse…

Et quand on n’y arrive pas… Vous auriez un remède miracle pour ceux qui ont un petit souci ?
Je ne crois absolument pas à l’efficacité d’une pilule du désir qui serait miraculeuse. En revanche, la tendresse, les caresses et la communication sont indispensables pour vivre des plaisirs intenses. Si un couple rencontre des difficultés depuis plus de six mois, il devient urgent de consulter car, à moins d’une mauvaise relation, tout problème a sa solution. Rien n’est figé, c’est comme la sexualité, c’est un mouvement ! Et, avec un accompagnement, l’amour fait tout surmonter. Le sexologue aide au dialogue, il peut proposer une psychothérapie qui inclut exercices et (ré)éducation sexuelle.

Propos recueillis par Valérie MARION

* Enquête Ifop / CAM4 auprès de 8 000 femmes vivant en Europe et en Amérique du Nord : LES FRANÇAISES, BONNES DERNIÈRES DANS LA COURSE A L’ORGASME ! Enquête publiée à l’occasion de la « Journée Mondiale de l’Orgasme », le 21/12/2015.

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

PUBERTÉ : ABSOLUTE BODY OUT OF CONTROL

Publié le 26 janvier 2016
Votre enfant commence à fermer la porte quand il s’habille ? Plutôt que de lui murmurer d’un air gêné que son corps change alors que lui pense qu’il se transfor...

TOUTE PREMIÈRE FOIS : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, SEXUALITÉS

Publié le 26 janvier 2016
En 2016, le Planning Familial fête ses 60 ans. Bien loin de l’idéologie de Frigide Barjot (qui porte décidément bien son nom !) et de ses (ex ?) amis de la Manif ...