5
mai
2020

En coloc avec l’endométriose, cohabiter avec cette indésirable

Adulte

- Fanny Robin
- Éditions Kiwi
- Mars 2020

Une fois n’est pas coutume, je ne vous emmènerai pas en Tasmanie, ni dans un château gothique ou au fin fond du Périgord.

Cette fois, il me tient à cœur de vous parler de Fanny Robin et de sa maladie : l’endométriose. On en parle de plus en plus, la journée dédiée du 30 mars prend de l’ampleur et de plus en plus de femmes se font diagnostiquer (1 femme sur 10 est touchée, à différents stades). Mais au fond, quel est ce mal ? Juste des douleurs intenses au moment des règles ? Une baisse de la fertilité ? Oui, on peut commencer par-là, mais l’endométriose c’est plus que ça. C’est un handicap douloureux au quotidien qui ne laisse que peu de répit aux femmes qui en souffrent. Il y aussi les crises de diarrhées, les kystes, les opérations récurrentes. C’est une véritable pathologie oui, mais aussi un fantastique moteur ! Fanny Robin, sourire radieux et force mentale prodigieuse, a réussi à créer une communauté qui compte actuellement 4000 personnes atteintes ou sensibilisées à la maladie. Pour faire quoi ? S’entraider, partager, s’écouter et se marrer. Parce que quand on sent la chaleur et les ressources des autres et qu’on arrive à accepter son colocataire, ça se passe bien mieux que lorsque l’on cherche à le virer par n’importe quel moyen. Ce témoignage est aussi instructif qu’encourageant, à lire pour en savoir plus ou à offrir pour faire du bien !

Marianne SCHÆFFER

PARTAGER CET ARTICLE          
les rubriques