17
juillet
2020

La belle équipée

+ 5 ANS

- Sophie Vissière
- Éditions Hélium
- 2020

“Pour construire ce radeau, nous avons besoin de bois. Pour le voyage, d’un nécessaire de survie. Et de quoi transporter tout ça. Chacun part de son côté avec sa liste. Rendez-vous une heure plus tard, sous l’appentis.”

Cette journée d’été au centre de loisirs avait plutôt mal démarré. Marthe, Charlie et Adama, surpris à faire des bêtises, sont privés de sortie canoë. Les voilà coincés. Mais quand on est trois, les idées ne manquent pas. Les manières d’organiser le récit non plus d’ailleurs. C’est de ce postulat qu’est partie Sophie Vissière, auteure-illustratrice, pour imaginer une histoire à trois voix, une aventure collective vécue tantôt en solo, tantôt en duo puis de nouveau en trio multipliant ainsi les points de vue et les possibilités d’embarquer à bord de cette belle équipée !
Car oui, le lecteur peut véritablement participer. Il n’est pas, différemment des « livres où on est le héros », un protagoniste de l’histoire mais un lecteur actif, un narrateur libre, un spectateur omniscient, ou au contraire aux côtés d’un seul personnage. Grâce à des gommettes colorées, des chapitres et des numéros de page auxquels se reporter, la lecture se veut linéaire, totale, elliptique ou parcellaire. Tout est possible. Les digressions de l’un nous emmènent aux trouvailles d’une autre… D’une façon très habile, le récit se tisse et s’entrelace, les amitiés se font et se défont, les caractères se dévoilent et la construction avance.
Là encore, l’auteure-illustratrice joue avec les manières de lire : les pages combinent le récit classique à des jeux d’observation, de cherche et trouve, une forme d’imagiers, des devinettes, ou encore des objets à lister et à compter… pour que chacun, quel qu’il soit, s’y retrouve. À l’image de ce radeau qui s’invente, cet ouvrage se découvre à un rythme irrégulier mais choisi. Les couleurs vives sont adoucies par les cernes blancs et l’ensemble, réalisé entièrement au pochoir, façonne un univers graphique et cotonneux. Trois enfants, quelques objets glanés ça et là, un peu d’organisation et beaucoup d’imagination, il n’en faut pas plus pour remplir un après-midi, même si on est punis.

Lucie CHARRIER

PARTAGER CET ARTICLE          
les rubriques